> Laïcité
1789-2005 : religion et pouvoir politique en France
L'Etat français, monarchique ou républicain, n'a cessé au cours de son histoire, de tester des approches différentes dans ses relations avec les religions, comme si l'équilibre souhaité n'était jamais atteint. La période 1789-2005 en est une parfaite illustration.
1789-1905 : de l'Etat confessionnel à la neutralité de l'Etat
Comment de la fin du XVIIIème au début du XXème siècle, grâce à des changements radicaux la France est-elle passée d'un état confessionnel à la neutralité de l'état ?
1905-2000 : des relations pacifiées
La loi du 9 décembre 1905 marque l'apogée de la crise entre les Eglises et l'Etat, mais elle est aussi à l'origine d'un apaisement qui va prendre peu à peu un caractère définitif.
Le concordat
Une analyse de documents mettant en exergue le germe de la distinction entre religion et pratique sociale.
Rapports de la papauté et de la République au XIXè siècle
Dans une société de type industrielle et de conception Républicaine, toujours marquée par le Christianisme, comment les rapports Eglise -Etat ont-ils pu devenir si conflictuels et sous quelles formes cette lutte s'est-elle manifestée?
Laicité : les 100 ans d'une idée neuve
La laïcité, loin d'être une problématique du passé, se conquiert jours après jours en France. C'est de cet axe de réflexion primordial que traite la revue Hommes et migrations au travers de deux de ses numéros.
La laïcité française depuis 1945 : le difficile parcours d'un concept
Une étude sur l'évolution du concept de laïcité depuis 1945.
Fait religieux et laïcité
Comme le souligne Vincent Peillon, « La laïcité, ce n'est pas la simple tolérance, c'est un ensemble de valeurs que nous devons partager, et pour ça, il faut quand même qu'elles soient enseignées et apprises ». Comment alors envisager ce concept de laïcité au regard des programmes officiels concernant le fait religieux dans l’enseignement ?
Loi et Religion - Première partie
Le paysage religieux français s’est considérablement diversifié au cours de ces dernières décennies et les pratiques religieuses, moins assujetties aux rites, se sont sécularisées et individualisées.
Loi et religion - Deuxième partie
Le paysage religieux français s’est considérablement diversifié au cours de ces dernières décennies et les pratiques religieuses, moins assujetties aux rites, se sont sécularisées et individualisées.
Religions et sociétés
De déchristianisation achevée en sécularisation avancée, d'annonce de la fin de la religion pronostiquée dans les siècles passés en présence massive des religions quotidiennement constatée, comment comprendre le lien entre sociétés postmodernes et religions ? Quelles en seraient les répercussions dans les pratiques éducatives et enseignantes ? 
La laïcité à l'épreuve du multiculturel et du multireligieux
La laïcité s'est construite au long du XXème siècle essentiellement dans la relation entre la République et l'Eglise catholique. Mais qu'en est-il aujourd'hui ? Quelles sont les conséquences de la pluralité religieuse sur la compréhension et l'exercice de la laïcité et quelles en sont les répercussions dans la vie des établissements ?
L'espace public et les religions
Ce dossier propose un état des lieux et un regard croisé sur cette problématique aussi bien en France que dans différents pays .
Dossier Laïcité
La laïcité à la française pensée depuis la fin du XIXème siècle interroge la posture de l'enseignement en classe. Chaque génération repose depuis la question de la neutralité face à la mission éducative de l'école.
De la structuration chrétienne de l'espace d'hier à la présence du Religieux dans l'Espace sécularisé d'aujourd'hui
Nicolas Champ, maître de conférence à l’Université Bordeaux III, recherche les empreintes du religieux dans l’espace public en France du XIXème siècle jusque dans les années 1950 où Il observe plus une sécularisation qu’une "déchristianisation".
Autorités locales et relations interreligieuses
Jacques Palard est directeur de recherche émérite au Centre National de la Recherche Scientifique, et membre de l’Institut d’études politiques de Bordeaux. Ses travaux, conduits en France et au Canada, portent principalement sur deux domaines : les rapports entre religion et politique, et les transformations de la gouvernance territoriale.