Si ce message ne s'affiche pas correctement cliquez ici


. Regroupement des coordinations territoriale
s
28 avril à Poitiers, 6 mai en Bretagne, 20 mai à Dijon, 27 mai à Toulouse (pour le sud-ouest), 2 juin en Avignon, 30 juin en Normandie !
Différentes rencontres se succèdent en cette fin d’année scolaire. Leur objectif : faire le bilan de 2009-2010 et élaborer des projets pour la rentrée.
Une réunion avec les coordinateurs, des directeurs diocésains et des directeurs Formiris ont pointé les difficultés de diffusion et développement de la prise en compte du fait religieux.
Ces journées sont aussi l’occasion d’ouvrir des perspectives autour de plusieurs points d’ancrage et projets dynamiques. Au final, si le contexte actuel peut sembler difficile, les réalisations et les ressources locales se multiplient.

. Réunion de l’observatoire des programmes et des manuels scolaires
Le groupe d’experts réuni autour de Pierre Dussère se retrouve à nouveau vendredi 11 juin. Plusieurs documents ont été finalisés et permettront de porter un regard distancié sur les nouveaux programmes et la prise en compte de la dimension religieuse dans les disciplines.

. La mission Enseignement et Religions
Le Conseil national de l’Enseignement catholique de juillet votera les orientations et le devenir de la mission Enseignement et religions. Celle-ci reste un enjeu majeur de l’Enseignement catholique et la prise en compte du fait religieux, un exemple d’innovation pour les futurs rendez-vous autour de la liberté éducative.

. Frédéric Lenoir
Comment Jésus est devenu Dieu

Le titre paraît évident pour le chrétien d’aujourd’hui : conviction basique. Et pourtant, cette évidence était loin de l’être dans les deux premiers siècles du christianisme. Jésus, lui-même, dans certaines de ses paroles, a pu semer le doute. La question est bien connue : « Pour vous, qui suis-je ? ». Grâce à l’empereur Constantin, celui qu’on a dénommé "le treizième apôtre", le christianisme devient religion d’Etat et surtout la nature de Jésus est déclarée divine. En un sens, l’historien peut dire que c’est à cette époque que Jésus est devenu Dieu ! Constantin a mis fin aux persécutions et aux hérésies. Ce bilan positif a pourtant eu des incidences fort regrettables. Le christianisme est devenu la seule religion au monde où Dieu s’est incarné dans un homme et où Dieu, mort, est ressuscité. Cette "suprématie" du christianisme va créer l’intolérance, les croisades, l’Inquisition. Heureusement, les temps nouveaux nous rappellent que « Dieu est amour » et la préférence pour les pauvres. Le regard que porte Frédéric Lenoir, en tant qu’historien des religions, est intéressant, car il montre comment le christianisme s’est construit, ses dérives et ses retours aux sources. Personnellement, je comprends mieux, à la lumière de cette relecture historique, certaines polémiques actuelles, les enjeux de positions extrêmes, et, en fin de compte, ce qui, pour moi, reste pierre de fondement.
Frédéric Lenoir, « Comment Jésus est devenu Dieu », 328 pages, Fayard, 19.90 €
Une présentation de Jean-Claude Jaffé


. Dossier du mois : LES RELIGIONS AFRICAINES
L’Afrique est le continent des origines de l’humanité. C’est aussi le continent où les diversités, les métissages ethniques et culturels sont d’un grand intérêt pour une approche anthropologique.
Un dossier qui nous emmène au cœur des faits religieux tout en nous permettant une analyse plus contemporaine.

. ÉVÉNEMENTS

. Festival des nouveaux arts sacrés - 36 heures de musique à l'église Saint-Eustache 20 et 21 juin à Paris.

. Fleuve Congo, Arts d'Afrique centrale du 22 juin au 3 octobre 2010 au Musée du Quai Branly.

. Les "Trésors conservés" des antiquités et objets d’art de l’Ain du 8 mai au 29 août 2010 à Belley (Ain).

. Les arts et les traditions africaines : du profane au sacré au musée des Beaux-Arts d’Agen jusqu'au 15 novembre 2010.

Pour les autres événements...
> Lire le document

DOCUMENTS PÉDAGOGIQUES

. Changement de regard sur le religieux
"L'enseignement catholique ne peut pas considérer l'enseignement du fait religieux comme facultatif." À la suite de ces propos de Paul Malatre, Claude Berruer, adjoint au Secrétariat de l'Enseignement catholique nous livre ses réflexions sur la dynamique des Assises de l'Enseignement catholique.

. Dialogue interreligieux et traditions spirituelles
Fulgence Koné, responsable de la Mission Internationale et Culture de Formiris, nous livre ses réflexions sur la nécessité d'éduquer à l'interculturel et à l'interreligieux aujourd'hui.

. L'Annonciation de Fra Angelico
Une séquence pédagogique afin d'étudier une oeuvre d'art. L'exemple choisi est l'Annonciation de Fra Angelico oeuvre majeure de la Renaissance italienne.

. Découvrir le christianisme dans sa diversité
9 fiches pédagogiques pour découvrir et enseigner le christianisme. Qui sont les chrétiens ? Combien sont-ils ? Où vivent-ils ? Quelle différence entre les protestants, les anglicans, les orthodoxes... ?

 


. Les Musées d'art religieux du monde
Voila un site qui permet d'accéder à plusieurs musées d'art religieux du monde.
" L'art sacré est l'imagerie destinée à élever l'esprit au spirituel. Il peut s’agir d’un objet à vénérer, non pas pour ce qu'il est mais pour ce qu'il représente. L’art religieux a été présent dans toutes les sections de l’histoire de l’art. On le retrouve dans la peinture, dans la sculpture et même dans l’architecture."

. Le site de France 2, dans sa rubrique "Culture" "Patrimoine" propose un Dossier qui traite du Fait religieux à travers ses principes, rites et pratiques des religions. "Il montre comment les religions monothéistes sont dans le quotidien de l'homme et au cœur des sociétés."


Tête djenné au serpent

Les animaux jouent un rôle considérable pour l’Afrique restée, plus que tout autre, en contact avec les réalités de la nature, avec le monde animal omniprésent. A l’occasion de l’initiation de l’adolescent, à la suite d’une vision ou d’une révélation survenue pendant la retraite dans le bois sacré, s’instituera un lien de parenté avec un animal choisi comme protecteur et comme homologue : c’est le principe du totem.
Donnons quelques exemples d’ordre général :
• l’abeille est, pour les Soudanais, un personnage de fable symbolisant l’homme et l’amour
• La tortue se retrouve dans toute l’Afrique
• la grenouille est souvent représentée chez les Yorubas et les Ashantis
• à l’oiseau calao sont rattachés toutes sortes de croyances magiques : il est symbole de sagesse et de paix.

Parfois, le symbolisme combine plusieurs animaux dans certaines sculptures, telle la divinité Minianka, à la tête de calao, au corps de singe et à la queue de crocodile, assise sur un disque solaire, statue symbolisant le ciel (l’oiseau), la terre (le singe) et l’eau (crocodile).
- les cinq formes animales primordiales (au temps du chaos d’avant la création de l’homme) qui représentent les ancêtres fondateurs des Sénoufos (tribus du Soudan, Côte d’Ivoire et Haute Volta) sont les suivantes : le caméléon, le serpent, le crocodile, la tortue et l’oiseau calao. Chaque animal est un symbole dont le nom n’est explicité qu’au cours du "poro", initiation sénoufo. Ainsi, le serpent symbolise le membre viril ; la forme ronde de la tortue rappelle la matrice de la femme, qui n’est autre que la matrice céleste ; tandis que le calao, avec son long bec et son ventre proéminent, est associé à la femme fécondée, donc prête à donner la vie.
Source Atlas des civilisations africaines.

Pour en savoir plus


Parution mensuelle depuis avril 2005



| Pour vous désabonner de la lettre d'infos | cliquez ici

Responsable du site : Stève Lepleux ; Collaboratrice : Welisané Singh ; Documentaliste : Valérie Granger
Développement : Guilhem Ferrier - Réalisation multimédia : Brigitte Allouche.