Si ce message ne s'affiche pas correctement cliquez ici


. Prochaine rencontre des coordinateurs du fait religieux les 24 et 25 mars.

Le groupe de pilotage des coordinateurs du fait religieux finalise la préparation de la prochaine rencontre des coordinateur qui aura lieu les 24 et 25 mars 2010 au SGEC. Quelques éléments en avant-première : Le premier jour portera essentiellement sur incidences du Symposium de Dijon qui s’est déroulé en d’octobre 2009 sur la mission E et R et sur le travail des coordinateurs.
Le recteur Philippe Joutard, "pionnier historique" de l’enseignement du fait religieux et auteur du rapport à l’origine de ce questionnement, interviendra sur les enjeux actuels de la prise en compte du fait religieux Le deuxième jour sera davantage axé sur la vie de la mission et des coordinateurs. Il sera marqué par l’intervention de Marianne Leduby, directrice de l’Ecole des cadres missionnés (ECM), sur le thème "Comment mieux sensibiliser et former les chefs d’établissement à la prise en compte du fait religieux".

. Cahier des charges des formations sur l’enseignement du fait religieux
Un cahier des charges, élaboré par le groupe de pilotage de Formiris "Citoyenneté et humanisme", sera envoyé aux directeurs des associations territoriales de Formiris au début du mois de février. Cet outil sera mis à disposition des instituts de formation afin de les aider à construire leurs projets pour 2010/2011.

. Les symboles du christianisme ancien de Gérard-Henry Baudry aux éditions du Cerf
Ce beau livre devrait figurer dans tous les CDI !
Il nous fait entrer de plain-pied dans l’univers des symboles du christianisme ancien. Quelle incroyable richesse ! Il porte sur les nombres, les figures géométriques ou encore les animaux symboliques (paon, cerf, loup…). "Ce symbolisme façonne encore notre imaginaire et structure nos représentations de l’Homme et de Dieu", souligne l’auteur. D’où la nécessité de la présenter aux élèves comme un patrimoine essentiel pour décrypter notre monde. Saluons l’iconographie, d’une grande qualité, qui nous introduit dans les catacombes ou les premières églises chrétiennes, et la présentation pédagogique de chaque famille de symbole. (présentation de Sylvie Horguelin dans ECA)

."L’art contemporain, un vis-à-vis essentiel pour la Foi", de Jérôme Alexandre, aux éditions Parole et Silence
"L’art religieux ne rime plus, semble-t-il avec l’art moderne. Fini le temps des cathédrales ! La transmission de la culture religieuse ne se fait plus par l’image, le beau, le figuratif. Le symbolisme a pris le relais mais dans une autre perspective. Le spectateur d’une œuvre d’art abstraite ne doit pas culpabiliser en déplorant, " je n’y comprends rien". Il doit simplement s’interroger "qu’est-ce que je
ressens ?". D’après le grand Kandinsky, "Lorsque l’on regarde les couleurs sur la palette d’un peintre, un double effet se produit : un effet purement physique de l’œil charmé par la beauté des couleurs tout d’abord, qui provoque une impression de joie comme lorsqu’on mange une friandise. Mais cet effet peut être beaucoup plus profond et entraîner une émotion et une vibration de l’âme, ou une résonnance intérieure qui est un reflet spirituel par lequel la couleur atteint l’âme". C’est une approche spirituelle que je trouve féconde, dans le registre de l’émotion, du sensible. Avec une grande lucidité, le pape Jean XXIII, réhabilitait l’art contemporain dans "Gaudium et Spes".

L’ouvrage de Jérôme Alexandre est de la même veine. Sur un sujet peu visité, l’auteur nous montre les liens entre Art et Foi. J’y vois en effet un point commun très fort : l’expérience. La Foi n’est pas un cumul de raisonnements mais une expérience spirituelle personnelle, une saine friandise."
(présentation de Jean Claude Jaffé)

. Événements
Conférences
- Qu’est-ce que l’homme ? Le regard de 7 traditions religieuses (suite) à l’Institut de science et de théologie des religions (ISTR) à Paris. Le regard des religions traditionnelles africaines, 6 février 2010, de 10h à 12h.
- Les religions d’Asie aujourd’hui : histoire et perspectives 23 janvier, 30 janvier, 6 février, 13 février 2010 au Musée Guimet à Paris.
- Religions et mode de vie. Les religions monothéistes à l’Institut de Science et de Théologie des Religions (ISTR) de Toulouse, du jeudi 28 janvier à 9h30 au vendredi 29 janvier 2010 à 17h
Formation
Enseigner le fait islamique à l'école (p. 7), à l'Institut du monde arabe à Paris, les 26 janvier, 2 février, 23 mars, 27 avril 2010.
Expositions
- "Psaumes, chants de l’humanité" à la médiathèque Jean Lévy à Lille, du 12 janvier au 3 avril 2010.
- "Le mystère copte" à l’église St Germain-des-Prés, Paris du samedi 23 janvier 2010 à 9h00 au dimanche 14 février 2010 à 18h.
- Les arts de l’Islam, une polyphonie esthétique en mouvement jeudi 11 février 2010 à l'Institut du monde arabe à Paris.
- Arts de l'Islam chefs-d'œuvre de la collection Khalili à l'Institut du monde arabe à Paris, du 6 octobre 2009 au 14 mars 2010.

. Dossier du mois : ÉPIPHANIE
Ce mois-ci, nous vous proposons un dossier sur l'Epiphanie. Dans un monde où le présent est la seule actualité, ce" jour des rois" est déjà devenu un non événement ! Pourtant, il est intéressant d'effectuer une relecture et une analyse sur cette grande fête du christianisme.

. Étudier le fait religieux en 1ère bac pro
Charles Fleury, professeur de français, histoire-géographie et éducation civique au lycée Armand Guillomin d'Orly, propose pour les 1ère bac pro des séquences pédagogiques sur les grandes religions monothéistes, leur évolution dans la société depuis 1850 et la relation entre l'Église et l'État en France.

. Le cinéma, expression de fait religieux ?
Le cinéma est un objet langagier complexe qui englobe des langages différents : le verbe, l’image, le message, le son (bruitage, paroles, musique), la technique, sans oublier l’aspect économique. Ce dernier point n’est pas abordé ici bien qu’il occupe dans la réalité une place considérable. Faire droit à cet art interdisciplinaire par essence conduit loin du discours dominant qui a tendance à réduire le cinéma à une simple distraction populaire. Bien au contraire, son approche réclame une attitude similaire à n’importe quelle recherche critique et scientifique. Le plus difficile est sans doute l’initiation à l’image, qui nécessite du recul et suffisamment de temps.

. La transmission des grands textes mystiques à de jeunes "designers"
Gilbert Caffin, prêtre oratorien et représentant de l'Office international de l'Enseignement catholique (OIEC) au Conseil de l'Europe décrit son accompagnement de jeunes "designers" sur les questions du fait religieux.

. L'intertextualité biblique chez Baudelaire et Verlaine
Myriam Watthée Delmotte de l'université de Louvain-la-Neuveprésente les liens perceptibles à la fin la XIXème siècle entre la Bible et certains auteurs comme Baudelaire et Verlaine.

. À la découverte des grandes religions : les Orthodoxes, le Protestantisme, l'Abbaye
Ce mois de l'œcuménisme est une occasion pour découvrir ou redécouvrir le christianisme dans sa diversité. Deux fiches pédagogiques s'intéressent au protestantisme et à l'orthodoxie. Elles sont complétées par des fiches sur les abbayes, lieux où se vivent souvent le mieux l'œcuménisme.

. Le monde de l'orthodoxie

Michel Kubler, rédacteur en chef religieux à La Croix et religieux assomptionniste, répond à quelques questions qui lui ont été posées lors d’une interview pour le site Croire.com :

- Pourquoi sommes nous séparés depuis 1054, catholiques et orthodoxes ? Est-ce seulement la question du Filioque du Credo ?
- On a retenu du dernier voyage apostolique de Benoît XVI en Turquie les photos de sa visite à la Mosquée bleue, alors que l'enjeu de ce voyage était tout autre. Pouvez-vous nous en dire plus ?
- Quelle est la différence entre le Patriarche Bartholomaios I, le Patriarche arménien d'Istanbul et de toute la Turquie ? On s'y perd un peu dans tous ces patriarches ! Pouvez-vous nous expliquer ?
- Quelle relation au monde entretient l'orthodoxie ?

. Les chrétiens de Terre sainte : minoritaires mais unis

L'actualité rappelle souvent que les chrétiens sont aussi confrontés aux conflits géopolitiques. Mais qui sont-ils ? Quel rapport ont-ils entre eux et avec l'Eglise ? Un reportage de mieux faire connaissance avec les différentes communautés chrétiennes de la Terre Sainte.

. Qu'est-ce que l'œcuménisme ?

Le mot œcuménisme désigne l'effort des chrétiens pour parvenir à une unité institutionnelle entre les différentes Eglises et communautés qui le composent aujourd'hui. Le mot œcuménisme vient d'un mot grec que l'on pourrait traduire par « l'ensemble de la terre habitée ». Plus précisément, selon W. Vissert'Hooft, qui fut le premier secrétaire général du Conseil œcuménique des Eglises (COE), le mot œcuménisme a reçu sept significations au cours de l'histoire :

• "ce qui appartient au monde habité ou qui le représente",
• "ce qui appartient à l'empire romain ou qui le représente",
• "ce qui a une valeur ecclésiale universelle",
• "ce qui concerne la tâche missionnaire universelle",
• "ce qui touche aux relations entre des Eglises ou des chrétiens d'origine confessionnelles différentes",
• "la conscience spirituelle d'appartenir à la communion mondiale des Eglises chrétiennes",
• "la disponibilité à s'engager pour l'unité de l'Eglise".

C'est selon les trois derniers sens que le mot "œcuménisme" a été employé pour désigner un mouvement pour "l'unité des chrétiens par l'unité des Eglises" au tournant des XIXème et XXème siècle de la conjonction de plusieurs courants, que l'Eglise catholique n’a rejoint officiellement qu'au Concile Vatican II (1964).

Source
: Conférence des évêques de France

Educateurs, enseignants, formateurs

Vous avez envie d'aborder
le fait religieux

- avec des élèves,
- dans des dispositifs de formation,
- ou encore dans des réunions d'information

Rendez-vous sur notre site
vous y trouverez
des textes de réflexion
et des outils pour vous y aider...


Parution mensuelle depuis avril 2005



| Pour vous désabonner de la lettre d'infos | cliquez ici

Responsable du site : Stève Lepleux ; Collaboratrice : Welisané Singh
Développement : Guilhem Ferrier - Réalisation multimédia : Brigitte Allouche.