Si ce message ne s'affiche pas correctement cliquez ici
. Le fait religieux au service "d'une école de toutes les intelligences"
Certains événements aident à mesurer le chemin parcouru depuis le début de l'enseignement du fait religieux et de la formation des enseignants en ce domaine.
En 1995, une université académique sur l'enseignement de l'histoire du christianisme était organisée par le CRDP de Normandie, la MAFPEN de l'académie de Caen et l'inspection pédagogique régionale des Pays de Loire et de Normandie. Cette initiative rassembla des spécialistes des religions, des exégètes, des théologiens et des historiens. Tous étaient chrétiens et leurs interventions clairement positionnées dans le cadre laïque. C'était une première qui sortait des clivages appauvrissants tant pour l'Enseignement public que pour l'Enseignement catholique.
Treize ans plus tard, toujours à Caen, une session co-organisée par l'IFER de Dijon et l'ICFP de Normandie s'est tenue la semaine du 10 mars 2008 dans le grand amphi de l'IUFM. Accueillie par son directeur et par l'évêque de Caen, cette rencontre a associé des scientifiques, physiciens et biologistes, des spécialistes de l'art et de la littérature, des historiens, des philosophes et des théologiens pour réfléchir aux apports entre sciences et religions et à leurs interrogations réciproques.
Belle illustration en 2008 de l'indispensable travail qui devrait irriguer nos systèmes d'enseignement, pour rejoindre et partager les questions d'aujourd'hui. Bel apport pour une école qui soit réellement celle de "toutes les intelligences".
. Le religieux à l'école publique ?
Claude Demissy, en pédagogue, interroge cette question à travers les contenus à enseigner et les programmes en France, mais aussi en se référant à ce qui se fait en Europe et au Canada. L'auteur, enseignant de la religion dans les écoles publiques depuis le cours préparatoire jusqu'aux étudiants de l'IUFM de Strasbourg, connaît la situation particulière de l'Alsace-Moselle où la religion est enseignée à l'école publique. En outre, étant pasteur de l'Eglise protestante réformée d'Alsace et de Lorraine, il porte un regard protestant marqué par le contexte concordataire sur l'enseignement du fait religieux à l'école. Voilà un livre qui présente une autre manière de vivre la laïcité en France.

La religion à l'école, Claude Demissy, Olivetan (Collection : Convictions et société), 2007, 108 p.

. Découvrir les religions par le jeu
D'où viennent les religions ? Pourquoi plusieurs religions dans le monde ? A l'école, certains ont une religion différente. D'autres n'en pratiquent aucune.
Pour aborder ces questions avec des élèves de cycle 3, les Editions de l'Atelier proposent un coffret contenant un guide pédagogique, le livret de l'élève et un jeu des 7 familles.
Ce kit permet aux enfants de jouer ensemble et découvrir les éléments essentiels de la laïcité et de 6 religions (l'islam, l'hindouisme, le bouddhisme, le sikhisme, le judaïsme, le christianisme).
Les activités du livre de l'élève s'articulent autour d'une carte du monde et d'une frise chronologique. Dans un souci de transversalité et avec les programmes scolaires, elles développent des compétences dans les domaines de la langue comme de la découverte du monde.

Découvrir les religions cartes en main, Viviane Chelli, les Editions de l'Atelier, 2007.

. Histoire - La rupture entre les catholiques et les orthodoxes
Lors de cette séquence l'élève fera appel aux connaissances du programme d'histoire des collèges pour, dans un premier temps, restituer ses connaissances. Dans un second temps, une étude de textes et celle d'une ouvre d'art viendront compléter ce premier regard panoramique. Enfin, un sujet de réflexion traitant du rapport entre le visage et l'icône lui permettra de mieux comprendre une dimension essentielle de la religion orthodoxe.
. Littérature - Une expérience pédagogique en seconde : étude du roman Désert de J.M.G. Le Clézio
Dans la poursuite de l'exploration pédagogique du roman Désert de Le Clézio, trois nouvelles séances sont l'occasion de découvrir le soufisme. (cf. lettres Enseignement et religions n°25 de janvier 2008 et n°26 de février 2008).
. Sciences de la Vie et de la Terre - Le fait religieux en SVT
Quand on aborde le fait religieux en SVT, faut-il avoir une seconde compétence ? C'est à cette question que Guy Cougnaud, formateur à l'Ifucome, tente de répondre. Il explore d'abord la part de subjectivité du discours scientifique. Puis, il s'interroge sur les connaissances nécessaires pour comprendre les programmes actuels de SVT en collège et en lycée.
. Sortie scolaire - Lumière et feu dans les église
Pénétrer dans une église avec des enfants, c'est souvent les entendre dire : "C'est sombre. On ne voit pas clair...". Après une pause pour apprivoiser l'atmosphère et pour que l'oil s'accoutume, il devient possible de les amener à prendre conscience des composants de l'église. Puis, on pourra aborder les éléments qui font sens pour les chrétiens et parlent de lumière et de feu.
. Littérature - Bible et littérature : étude de Booz endormi de Victor Hugo
Booz endormi est né d'un souvenir d'enfance, lorsque Victor Hugo lisait et relisait, avec ses frères, une Bible découverte au grenier. La comparaison de cette ouvre avec le livre de Ruth permet de décrypter cette inspiration biblique.
. Arts plastiques - L'image dans la culture religieuse
En matière d'enseignement du fait religieux, les enseignants sont souvent confrontés aux représentations du religieux. Le développement d'une culture de l'image permet de les détecter, de les faire émerger et d'en mesurer la force.
. Histoire - Le patrimoine religieux et l'enseignement
S'interroger sur le rapport entre l'approche culturelle et l'approche croyante, c'est se placer délibérément du côté de la réception du patrimoine religieux. Pour les enseignants, il s'agit de considérer ce dernier selon deux aspects : l'appel de l'ouvre et l'accueil subjectif. Dans ce texte, cette problématique est illustrée au travers de l'étude de trois ouvres : picturale, musicale et littéraire.
. A signaler : colloque Université et laïcité
Le Centre d'études et de recherches sur l'administration publique (Cerap) de Saint-Etienne organise un colloque le 4 avril 2008. Objectif : interroger l'existence d'une éventuelle spécificité du service public de l'enseignement supérieur au regard de la laïcité. Au programme, les analyses de spécialistes du droit public, d'histoire du droit et de science politique.
Consulter le programme.
. Europe et religions : des ressources pour aborder une perspective européenne
L'Institut européen en sciences des religions (IESR) est impliqué dans une démarche comparative au niveau européen. Sur son site, il propose notamment un tour d'horizon sur le traitement du fait religieux dans les programmes scolaires des différents pays européens.
A noter : une recension des textes abordant les questions religieuses à l'échelle européenne.
Site de l'IESR : www.iesr.ephe.sorbonne.fr/

. Religare.org : découvrez les religions de l'humanité
Site idéal pour s'initier aux écrits fondateurs et s'informer sur les principales religions de l'humanité. Originalité - ce site aborde des religions moins connues en Occident : le Bahaïsme (principaux écrits Bahaï), l'hindouisme et Krishna (le Baghavad gîta en texte intégral), et le Zoroastrisme (Les Gâthâs, hymnes attribués à Zoroastre).
Site : www.religare.org/
. Pâques
La date de Pâques cette année est exceptionnellement tôt puisque nous fêterons Pâques le dimanche 23 mars.
Dans une vie d'homme, cela peut n'arriver qu'une seule fois. Il faut en effet remonter au dimanche 23 mars 1913, c'est-à-dire il y 95 ans, pour retrouver une fête de Pâques aussi précoce. Quant à la prochaine, il faudra revenir dans. 152 ans, en 2160 !
Comment est donc fixée la date de Pâques ?
Cette question est complexe. Il existe une littérature abondante sur le sujet. En voici une explication simplifiée.
La date de Pâques a été fixée en 325 par le concile de Nicée (aujourd'hui Iznik en Turquie). Pâques sera le premier dimanche qui suit immédiatement la pleine Lune (du comput ecclésiastique) de printemps.
En 2008, le printemps, dans l'hémisphère nord, débute le jeudi 20mars à 6 h 48. A cette date, nous serons à l'équinoxe de printemps, période à laquelle la durée de la nuit sera égale à la durée du jour (soit 12 h) partout à la surface de la Terre. Ce jour-là, le Soleil se lèvera exactement à l'est et se couchera exactement à l'ouest. On peut aussi se représenter cette image : si on reliait le centre du Soleil au centre de la Terre par une ligne imaginaire, celle-ci traverserait la croûte terrestre en un point de l'équateur. A midi, le Soleil se trouvera au zénith en tous points de l'équateur et, par référence à l'astronome grec Eratosthène, pourra éclairer le fond d'un puits. Le lendemain, le vendredi 21 mars 2008, la Lune est pleine à 19 h 40.
Voilà pourquoi, le dimanche suivant, 23 mars 2008, est donc le jour de Pâques pour les catholiques.

Christian Larcher, membre du groupe philo-sciences de la mission Enseignement et religions

Educateurs, enseignants, formateurs

Vous avez envie d'aborder le fait religieux

- avec des élèves,
- dans des dispositifs de formation,
- ou encore dans des réunions d'information

Rendez-vous sur notre site

vous y trouverez
des textes de réflexion
et des outils
pour vous y aider.

Parution mensuelle depuis avril 2005



| Pour vous désabonner de la lettre d'infos, cliquez ici |

Responsable du site : René Nouailhat - Rédaction : Béatrice Mas
Développement : Guilhem Ferrier - Réalisation multimédia : Brigitte Allouche.
www.enseignement-et-religions.org