Previous Page  16-17 / 99 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 16-17 / 99 Next Page
Page Background

14

50 ANS DE PÉDAGOGIE PAR LES PETITS ÉCRANS

15

PARCOURS D’EXPOSITION

que l’on observe actuellement au niveau des jeux

vidéo : comment des produits « ludiques », destinés

aux loisirs, peuvent être utilisés comme outils didac-

tiques par des enseignants ou des concepteurs de

ressources pédagogiques.

LES MACHINES À ENSEIGNER :

LA PRÉHISTOIRE

Les spécialistes du domaine s’accordent à penser que

les premiers outils de ce type remontent au début du

XIX

e

siècle. Au milieu du XIX

e

siècle, Charles Babbage

conçoit une machine à calculer programmable. Avec

l’apparition de l’électricité au début du XX

e

siècle,

d’autres tentatives ont lieu.

Les machines produites à compter des années 1960,

le plus souvent en matière plastique comme celles de

Freinet, étaient polyvalentes. Le Bingley Tutor permet-

tait ainsi l’enseignement de plusieurs matières (mathé-

matiques, histoire, géographie, anglais, sciences). De

même que l’AutoTutor Mark II, une machine électrique

conçue au milieu des années 1960 aux États-Unis par

Norman Crowder. Sur le manuel d’utilisation de Lexi

Data, produit pourtant rudimentaire, on remarquait une

comparaison significative : « comme un ordinateur », la

machine en plastique examinait les réponses de l’élève

et se livrait à un autocontrôle « immédiat » (sic)…

LA FORMATION À DISTANCE

En France, l’origine de la formation à distance se situe

dans les années 1930 et notamment dans la seconde

moitié de cette décennie, lorsque la radio fut considérée

comme un moyen de communication et d’enseigne-

ment à l’égard des masses. Jean Zay, ministre de l’Édu-

cation nationale et des Beaux-Arts du Front populaire,

en fait le constat quand il crée la radio dite « scolaire »

en 1936. Le « télé-enseignement » devait alors progres-

sivement s’emparer de ces moyens « audio-visuels »

et de ces technologies qui firent leur apparition tout

au long de la seconde moitié du XX

e

siècle. En 1959,

le prolongement de la scolarité obligatoire à 16 ans et

le baby-boom firent prendre conscience du manque

d’enseignants et de la nécessité de généraliser l’ensei-

gnement à distance. La radio et la télévision scolaires

sont naturellement appelées à se développer pour faire

face à ce nouveau défi. Machines à enseigner, infor-

matique,Web constituent des étapes successives dans

l’adaptation de nouveaux moyens technologiques aux

objectifs de la formation à distance.

LES MANUELS D’ENSEIGNEMENT PROGRAMMÉ

Dans les années 1960 et 1970, les principes de l’en-

seignement programmé sont traduits dans l’édition

de manuels scolaires. Avant la démocratisation des

ordinateurs, le processus repose donc sur l’imprimé.

Soutenue au niveau international par l’Unesco,

cette production rencontre un certain succès dans

le monde anglo-saxon. En France, quelques ensei-

gnants, en général sensibilisés aux « pédagogies

nouvelles », l’expérimentent en classe. Parfois, les

manuels disponibles en français ne sont que des

traductions de manuels en langue anglaise, parfois,

des éditions originales reposent sur des travaux

menés dans notre pays.

LES « LIVRES DONT VOUS ÊTES LE HÉROS »

Relevant, là encore, de logiques développées dans le

cadre des théories de « l’enseignement programmé »,

les « livres interactifs » ou « livres dont vous êtes

le héros » connaîtront un certain succès dans les

années 1980 et 1990. Ceux-ci développent plusieurs

« genres » évoqués dans cette vitrine : livres d’aven-

ture destinés aux adolescents, reprenant les univers

des jeux de rôles (heroic fantasy, science-fiction),

livres pour enfants, livres permettant d’améliorer

sa culture générale ou outils didactiques (souvent

réalisés de manière « artisanale » par des ensei-

gnants s’intéressant à ces méthodes pédagogiques).

Il convient de relever ici un processus similaire à celui

1. Yolande Tremblay,

Biologie.3. Le système musculaire,

Montréal, éditions Pédagogia, 1967.

2. Sont présentés dans cette vitrine des manuels d’enseignement

programmé conçus pour diverses matières scolaires – biologie,

chimie, français, apprentissage de la lecture, comptabilité et

même latin ! –, mais également pour d’autres apprentissages,

comme la sécurité routière et l’éducation sexuelle.

1

1

2

2

1. Norman Crowder,

AutoTutor Mark II

, États-Unis, US Industries

Inc. Engineering Ltd, milieu des années 1960.

2.

Sanatorium des étudiants : le travail pendant la cure

, Vence

(Alpes-Maritimes), 1960. Photographie de Pierre Allard.