Notre école a-t-elle un coeur ?
Un essai engagé loin des polémiques.
Evelyne Martini a longtemps enseigné les lettres modernes dans de nombreux grands lycées. Devenue inspectrice d’Académie, elle a pu aller à la rencontre de nombreux professeurs et de nombreux élèves. Elle écrit un essai courageux, loin des polémiques faciles et caricaturales, et témoigne de son expérience.

Donner du "sens" à l’école.
Son intuition ? Le système scolaire français a cessé d’assumer une tâche primordiale : celle qui consiste à aider les élèves à se construire un espace interne et singulier, qui en fasse des personnes plus justes et plus spirituelles.
Au-delà de la transmission des connaissances, l’école doit apporter "le sens de quelque chose de plus élevé et de plus intérieur."

Evelyne Martini est agrégée de lettres modernes et inspectrice d’académie de l’Éducation nationale à Paris. Spécialiste de l’enseignement du fait religieux, elle a participé à de nombreux ouvrages sur l’enseignement des religions à l’école, notamment avec François Boespflug, et dans le cadre de l’Institut supérieur des religions, fondé par Régis Debray.
D’après une présentation de l’éditeur

Evelyne Martini, "Notre école a-t-elle un cœur ?", 127 pages, Bayard 16,00 €
 
Créé le 08/12/2011
Modifié le 06/09/2012