Dialogue interreligieux et traditions spirituelles
Fulgence Koné, responsable de la Mission Internationale et Culture de Formiris, nous livre ses réflexions sur la nécessité d'éduquer à l'interculturel et à l'interreligieux aujourd'hui.

En préambule, je voudrais revenir sur le terme de dialogue inter religieux, mais en lien avec la question de l’éducation. On ne peut pas séparer l’inter religieux de l’interculturel. C’est le fondement du travail que nous faisons avec les jeunes dont nous avons la responsabilité éducative.
Le Pape Paul VI disait qu’il y avait quatre cercles concentriques autour de la question du dialogue interreligieux.
- Le premier cercle, c’est le cercle de l’humanité entière : le dialogue interreligieux concerne l’humanité entière.
- Le deuxième cercle concerne les croyants : dans le cercle de l’humanité, ce cercle a développé ce dialogue interreligieux.
- Le troisième cercle est le cercle des chrétiens
- Le cercle quatrième cercle est celui des catholiques qui doivent instaurer le dialogue entre eux-mêmes.
A partir de cette proposition du Saint Père, on peut aussi dégager quatre formes de dialogue :  
- Le dialogue interreligieux dans la quotidienne, qui fait partie de notre vécu.
- Le dialogue qui tourne autour du vivre ensemble pour la promotion de la justice et de la dignité de l’homme : apprendre à vivre ensemble, à mieux vivre ensemble.
- Le dialogue autour des expériences spirituelles qui peuvent être différentes pour les uns et les autres.
- Le dialogue théologique des théologiens, et des maîtres autour des concepts clés des religions.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Fulgence Koné
Responsable Mission Internationale et Culture
FORMIRIS
Créé le 06/12/2011
Modifié le 06/12/2011