Le dialogue entre catholiques et protestants, hier et aujourd'hui
Une séquence interdisciplinaire consacrée à l'étude du catholicisme du XVè-XVIè siècle dans le Bas-Maine et ses relations avec le protestantisme. Pour les élèves de 2nd.
Cette séquence est extraite du mémoire de Pierre Douillet intitulé "Ruptures et héritages : attitudes des populations du Bas Maine face à trois bouleversements religieux", présenté dans le cadre du diplôme Sciences et enseignement des religions de l'IFER-CUCDB.

1 - PRÉSENTATION DU PROJET

Objectifs recherchés
- Illustrer par l'étude d'un cas le chapitre "Humanisme et Renaissance" et particulièrement la partie "humanisme et réformes religieuses".
- Comprendre l'adhésion de "Mayennais" au protestantisme au XVIème, les réticences et le combat contre la "nouvelle religion". Qu'en est-il aujourd'hui ?
- Découvrir le patrimoine religieux mayennais datant de cette période.
- S'informer de la démarche œcuménique actuelle.

Choix pédagogiques
- Des activités pluridisciplinaires : français, histoire.

Compétences à acquérir
- Réaliser une biographie.
- Commenter des œuvres d'art.
- Construire un tableau synthétique.
- Mettre en place un débat argumenté.
- Écrire un texte, le mettre en scène et le jouer.

2 - LE PROJET

Un "Mystère" est joué à Laval en 1493 : "Vie et mort de madame sainte Barbe, par personnages, avec plusieurs beaux miracles d'icelle".

En quoi cet épisode est-il un élément de compréhension du catholicisme du XVème-XVIème siècles dans le Bas-Maine ? Les protestants acceptent-ils ce type de religiosité en "Mayenne" au XVIème siècle ?

Un débat est imaginé entre les deux parties. Ce dialogue se continue-t-il dans le diocèse de Laval aujourd'hui ?

LISTES DES SÉANCES
- Séance n° 1 : Le rôle du "mystère", hier et aujourd'hui
- Séance n° 2 : Étude de la vie et de l'histoire de Sainte Barbe
- Séance n° 3 : Quelle place pour le protestantisme en Mayenne ?
- Séance n° 4 : Quel dialogue entre catholique et protestant ?


Pierre Douillet




 















Créé le 02/12/2011
Modifié le 02/12/2011