Quelles visions de l'homme et du monde dans les trois religions monothéistes ?
La conférence « Visions de l'homme, visions du monde dans les trois monothéismes » a été donnée à l'Institut de France au mois de décembre 2003 à l'occasion de l'assemblée générale de de l’Association Religions Laïcité Citoyenneté (ARELC). Elle permet de resituer les enjeux de l'étude du fait religieux. L'auteur y insiste sur le rôle indispensable d'une approche fine de la prise en compte de l'apport des religions dans la culture commune actuelle.
Ce qui m’intéresse relève davantage de l’anthropologie religieuse ou de l’histoire des idées. Il s’agit, à partir de données historiques certes mais surtout à partir de l’approche des textes fondateurs, des récits, des systèmes symboliques (par exemple celui des fêtes), des pratiques ou des rites propres aux trois religions considérées, de cerner la structure profonde de la conscience religieuse qui s’est élaborée dans chacune de ces communautés de croyants.

Vous savez mieux que personne à quel point la compréhension du fait religieux dans sa complexité suppose une approche plurielle, non réductible à la seule démarche de l’historien. Il me semble que cette entrée sur le seuil de la conscience croyante peut éclairer celui qui souhaite transmettre à des élèves quelque chose de plus qu’une trame événementielle. S’efforcer de comprendre comment tel ou tel héritage de foi organise la vision du monde, oriente le regard sur soi et sur autrui, façonne les comportements, me paraît une démarche indispensable pour traiter avec honnêteté la question du fait religieux. Est-il besoin de préciser qu’une telle démarche n’a rien de catéchétique : elle est pluraliste et comparatiste et le fait d’essayer d’appréhender de l’intérieur n’est pas à confondre avec l’adhésion.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Evelyne Martini
IPR de lettres à Créteil
 
Créé le 24/11/2011
Modifié le 24/11/2011