L'écriture de l'exode
Comment s'approprier les processus de réécritures internes à la Bible et le sens des réinterprétations théologiques. Pour des élèves de collège et de lycée.
Objectifs
S'approprier les processus de réécritures internes à la Bible et le sens des réinterprétations théologiques.

Destinataires :  Enseignants, collège et lycée.

Supports
- Le récit biblique, livre de l'Exode, chapitre 14, versets 13 à 31.
- Retenir aussi quelques évocations postérieures de ce récit dans la littérature chrétienne (Évangiles et lettres de Paul), dans le Coran (nombreuses sourates), et dans l'iconographie, la musique, le cinéma (Les Dix Commandements de Cécil B. DeMille, 1956, deux extraits : le passage de la mer Rouge, 10' 40", les tables de la Loi et le veau d'or, 5' 40" ; voir aussi Le Prince d'Egypte, dessin animé, 1998), la littérature (Théophile Gautier, Le roman de la momie), ou la bande-dessinée (Jacques Martin et Jean Pleyers, Osiris, Bagheera 1992, et Le Cobra, Hélyode, 1993).

Source
Extrait de Pour enseigner les origines de la chrétienté, Cerf-CRDP de Franche-Comté et de Basse-Normandie, 1996, pp. 187-190.

Pour comprendre le processus de réécritures internes à la Bible, on peut analyser le récit de la sortie d'Egypte, dans le livre de l'Exode, chapitre 14, versets 13 à 31. Ce travail permettra de comprendre comment un événement a été raconté, célébré et a fait l'objet de plusieurs réécritures qui correspondent à des interprétations théologiques et des styles littéraires différents.

1 - POUR COMPRENDRE LE TEXTE

Le récit de la sortie d'Egypte est un des récits fondateurs pour le judaïsme qui y voit la manifestation de la force de Dieu. La servitude en Egypte, le repas de la Pâque, le passage de la mer, le temps du désert, le don de la Loi sont constitutifs de la mémoire d'Israël, de sa foi et de ses institutions. Il faut d'abord rappeler le cadre du récit.

Au milieu du second millénaire avant J.-C, des tribus d'Hébreux immigrés avaient séjourné en Egypte. Les hommes y travaillaient comme esclaves pour les gros travaux de construction.

Sans la conduite de Moïse, les Hébreux sont parvenus à s'enfuir, à gagner le désert, en direction de la terre de Canaan, terre "promise" qu'ils vont conquérir : cette ancienne terre des Philistins (d'où le nom de Palestine) deviendra, au début du premier millénaire, leur royaume, avec sa capitale Jérusalem.

L'épisode de cette libération fut ensuite inlassablement raconté, célébré, surtout lors de la fête de la Pâque, et donc repris, interprété, romancé. L'actuel texte biblique entrelace plusieurs traditions.

2 - EXERCICE A REALISER

Un exercice pédagogique simple consiste à présenter le récit de l'Exode de façon déboîtée pour faire apparaître deux styles de rédaction. Le genre épique du récit de l'Exode favorise l'exagération : le chef égyptien qui organise la poursuite est désigné comme étant le Pharaon en personne.

À partir du déboîtement, proposé dans le tableau à compléter, on peut noter comment la relation de cette histoire s'est amplifiée et pour quelles raisons. La présentation déstructurée du récit linéaire permet de distinguer, d'une colonne à l'autre, deux stades d'interprétation avec notamment, à droite, l'accentuation du rôle de Moïse et le développement du miraculeux.

3 - AUTRE DEMARCHE

Pour prolonger cette étude du récit de l'Exode, on pourra se référer au chapitre 6 de l'ouvrage Pour lire les textes bibliques publié par le CRDP de Créteil.

Par ailleurs, les enseignants peuvent se référer au même ouvrage pour faire travailler les élèves sur d'autres textes bibliques.

Cette séquence pédagogique est extraite  de l'ouvrage "Enseigner les religions au collège et au lycée", publié par le CRDP de Franche-Comté - les éditions de l'atelier - Editions ouvrières (coll. Histoire des religions), Paris, 1999.

Les auteurs sont :
- Jean Joncheray, Professeur honoraire à l'Institut catholique de Paris - Département de théologie pratique - faculté de théologie ICP et Membre du Conseil de rédaction des "Recherches de science religieuse",
- René Nouailhat, Responsable de la Mission Enseignement et Religions.
 
Créé le 23/11/2011
Modifié le 11/12/2012