MYTHE, MNEMOSYNE ET MEMORIA : la MÉMOIRE dans l'Antiquité gréco-latine
Trois muses sur un bas-relief de Mantinée attribué à l'atelier de Praxitèle IVe siècle av. J.-C.
Dans la mesure où la mémoire participe d'une initiation au fait religieux, nous pénétrerons la conception cyclique du temps des univers mythologiques de l'antiquité et du calendrier chrétien, puis nous partirons à la rencontre de Mnémosyne, qui nous invitera à nous interroger sur la notion de temps, tandis que, chez les Romains, c'est Rome, leur cité - l'Urbs -, par-delà le projet de mémorisation élégiaque des cultes et fêtes de Rome des Fastes d'Ovide - qui nous conduira à questionner l'espace et le droit.

Pour lire le document, cliquez ici.
Christine Hersant
Enseignante en Lettres classiques
en collège et lycée
Créé le 26/01/2016
Modifié le 28/01/2016