Figures du religieux dans l'art contemporain
Isabelle Saint-Martin, maître de conférence à l'École pratique de hautes études analyse les liens entre l'art contemporain et le fait religieux. "Aux origines de l'abstraction se retrouve des interrogations métaphysiques non étrangères à certaines formes du religieux"...
Aborder, dans l'art des cinquante ou soixante dernières années, les formes du religieux pourrait sembler une entreprise bien vaine tant l'enseignant, s'il souhaite guider ses élèves sur ce terrain, et "partir des œuvres", dispose déjà pour les siècles passés d'une part importante de l'art occidental à sujet explicitement religieux. Inscrit dans la rupture, l'art contemporain s'est non seulement détourné des lois de l'imitatio mais aussi largement des impératifs du dogme et de la liturgie. La commande des églises elle-même n'a-t-elle pas consacré l'appel à des artistes indépendamment de leur foi, selon les vœux du père Couturier ? Réputé moins accessible à un large public, et entretenant des liens avec le sacré qui relèveraient davantage d'une spiritualité diffuse que d'une expression religieuse aisément identifiable, l'art des XXème et XXIème siècle pourrait, pour le propos qui nous occupe ici, être d'un moindre intérêt.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Isabelle Saint-Martin
Maître de conférence à l'EPHE
IESR
 
Créé le 15/11/2011
Modifié le 18/11/2011