Proposition de calendrier pour le cours d'allemand
Des propositions pour une approche du fait religieux en cours d'allemand en lien avec le calendrier. De la 6ème à la Terminale.
Il va de soi que ce qui détermine le choix des documents proposés aux élèves, ce n'est jamais le fait religieux tout seul, ni même en premier, sauf exception ; mais il est bien rare qu'un texte littéraire, a fortiori un document iconographique, ne fasse appel à aucune connaissance du fait religieux, de façon explicite ou implicite. Il importe donc de l'aborder au même titre que l'arrière-plan historique ou sociologique, de l'approfondir selon la classe - cela peut aller du renseignement ponctuel au travail de recherche approfondie -  et aussi le moment de l'année : il est en effet judicieux de suivre le plus possible le calendrier des " fêtes et saisons ", sans parler des événements politiques et culturels. Il s'agit, en somme, de faire marcher l'école main dans la main avec la vie.

Bien sûr, les dates ne sont qu'indicatives : les textes proposés pour le 11 novembre pourraient aussi l'être sans grand dommage pour le 8 mai. Et puis les événements changent : il n'y a heureusement pas de " 11 septembre " tous les ans. Mais n'aurait-il pas été incongru, cette année-là, passée la minute de silence, de suivre le programme comme si de rien n'était ? De même, il serait bien dommage de ne se pencher ni sur la pièce jouée au théâtre de la ville, ni sur le livre dont est tiré un film qui sort sur les écrans, ni sur le film lui-même (Good Bye, Lenin ! - Amen - La Chute...). Il peut être bon d'avoir toujours des documents en réserve : ils serviront à approfondir un thème à la demande des élèves, par exemple, ou encore à introduire un débat : la Parabole des trois anneaux tirée de Nathan le Sage de Lessing aura un tout autre retentissement si elle s'inscrit dans un contexte de tension religieuse, ou d'événement interreligieux. Le dégoût de Faust résonnera autrement juste après les bulletins, quand le démon du découragement se tapit derrière les élèves...

De même, la classe indiquée ne l'est qu'à titre approximatif : la flèche indique que les élèves plus avancés en tireront également profit. Cela est particulièrement vrai des documents iconographiques, mais aussi des textes, qui peuvent être, bien entendu, plus ou moins approfondis.

L'approche du fait religieux est sans doute à ce prix : en inscrivant tout naturellement un poème sur l'automne en automne,  un texte socialement " engagé " pour le premier mai et un conte de Noël fin décembre, le calendrier, religieux ou non, retrouve sa raison d'être.

Visualiser la proposition de calendrier (format PDF)

Nicole Jaeger
 
Créé le 14/11/2011
Modifié le 17/11/2011