Sport et religion
"Quand le sport entre en religion". Dans l'histoire, la pratique sportive a entretenu des relations plus ou moins étroites avec la religion. Un temps instrumentalisé par l'Eglise catholique, le sport s'est vite affranchi de cette tutelle. Aujourd'hui, c'est avec l'Islam qu'il se confronte. Un éternel recommencement ?
Depuis les origines, le sport et la religion ont entretenu une relation étroite... Chez les Grecs, pendant les jeux sportifs, sacrifices et prières étaient consacrés aux dieux (Apollon, Poséïdon, Zeux... ). Les Jeux Olympiques de nos jours ont d'ailleurs conservé cette symbolique avec l'allumage de la flamme. Si, au XXe siècle, en France, le sport a été au cœur des luttes d'influence entre l'Eglise et la République, aujourd'hui, l'Islam relance les débats, notamment avec les interdits concernant la pratique féminine.
En outre, le sport médiatisé peut apparaître aussi comme une nouvelle religion...

Lire l'intégralité de la séquence pédagogique

Cet article a été publié dans "Enjeu : une autre idée du sport", la revue de l'Union française des oeuvres laïques d'éducation physique UFOLEP et de l'Union sportive du 1er degré USEP. Nous les remercions de nous avoir autorisé à le reproduire.

Sophie Guillou
UFOLEP-USEP
Créé le 14/11/2011
Modifié le 17/11/2011