Le pèlerinage à Saint-Jacques
Une séquence inter-disciplinaire pour faire prendre conscience du rôle du christianisme dans l'évolution de la civilisation occidentale. Classe de 5ème.
Cette séquence interdisciplinaire a été élaborée dans le cadre d'une démarche menée entre 1995 et 1998 par le diocèse de l'Hérault. Cette dernière reposait sur des ateliers de recherche et la production de séquences pédagogiques privilégiant l'articulation entre culture religieuse et enseignement des disciplines.

OBJECTIFS
Faire prendre conscience aux élèves que le christianisme est à la base de la civilisation occidentale : identifier leurs racines.
Aider les élèves à se situer par rapport au présent et aussi aux générations passées, qui ont construit le monde dans lequel nous vivons, une société d'inspiration chrétienne.
Connaître le milieu local départemental et son originalité.

PARTIE DU PROGRAMME CONCERNEE
Histoire, le Moyen-Age

DISCIPLINES PARTICIPANT AU PROJET
Les enseignants ont participé dans toutes les matières.
La coordination a été assurée par le professeur d'Histoire-Géographie.

Histoire
Les pèlerinages au Moyen-Age.
L'art roman et les grands lieux de pèlerinage dans la région Languedoc Roussillon.
Les personnages célèbres qui attirent les pèlerins (Guillaume d'Orange et sa geste).
Le pèlerinage menacé entraîne la Croisade (9°centenaire de l'appel du pape Urbain II, 1095)

Français
Participation du Club de théâtre. Mise en scène du spectacle final.
Le spectacle est préparé avec le concours du professeur de Français à partir de textes écrits en partie par les élèves.

Géographie
Etude des paysages traversés par les pèlerins dans la région Languedoc-Roussillon.
Retrouver les routes sur une carte.

Biologie
Les roches, les plantes, lecture de paysages.

Mathématiques
La symbolique des nombres.

Espagnol
5 ° E Chants, danses, costumes des pèlerins de St Jacques de Compostelle.

Anglais
Recherche au CDI sur les lieux saints d'Irlande et l'art roman en Irlande.

Technologie
Mesure du temps au Moyen-Age : fabrication d'un sablier, d'un cadran solaire.

Education Physique et Sportive
Une journée de marche sur les sentiers des pèlerins (avec pique-nique) avec le concours du Service Départemental de la Randonnée Pédestre (Jeunesse et Sports).

Education Civique
Repérage de tous les lieux de pèlerinage actuels ou anciens dans l'Hérault.
Confection d'une carte.

Dessin
Imaginer les pèlerins en marche vers St Jacques.
Recherches sur le costume. Fabrication des décors pour le spectacle.

Musique
Les instruments représentés sur les chapiteaux romans ; la musique des troubadours, les chansons d'époque.

Catéchèse
Réfléchir : le pèlerinage, pourquoi ?
Constater : toutes les religions le pratiquent.
Participer : écriture d'un dialogue ou d'une partie du scénario sur le thème de la Croisade des enfants.

Associés au projet
Le CDI qui a déjà rassemblé une belle documentation.
Le Père Thomas , aumônier, pour l'aspect liturgique.
Plusieurs associations, dont Connaissance du Languedoc.
Le Service Départemental de la Randonnée Pédestre (Jeunesse et Sport).

CALENDRIER - DEROULEMENT
Début janvier : lancement du projet dans toutes les matières.
22 et 29 mars 1996 : la journée de marche  sur le sentier des pèlerins près d'Octon, jusqu'à Notre Dame de Roubignac et après avoir visité le cimetière des pèlerins à Usclas.
Fin juin : une exposition et un spectacle au collège avec le partenariat de l'Association Connaissance du Languedoc (comédiens adultes et costumes).
Un voyage, préparé par Madame Robert, professeur d'Espagnol, aura lieu à Saint Jacques de Compostelle au cour de l'année 1996 -1997(octobre 1997)

EVALUATION
Cela n'a pas été une année comme les autres. Les élèves, même les moins studieux, ont trouvé dans ce projet une source de motivation d'autant qu'il a modifié la relation avec les enseignants.
Le problème non résolu a été celui de trouver une suite l'année scolaire suivante.
Le voyage à Compostelle a été effectué trop tardivement.

Ce projet a demandé un travail considérable, car il ne fallait pas trop empiéter sur les cours (par exemple pour la préparation du spectacle).
II a été difficile de gérer 40 élèves pour le spectacle.
Chez certains élèves, peu de perception du but recherché : la prise de conscience espérée a été limitée, faute d'une culture religieuse familiale suffisante.
Donc la recherche de cette prise de conscience doit être permanente.

Collège Saint François Régis, Montpellier
1er janvier 1996

A lire aussi sur Enseignement et Religions :
Une approche multidisciplinaire du judaïsme

 
 
Créé le 21/11/2012
Modifié le 21/11/2012