La dimension religieuse de la culture : ce que disent les enseignants
Ces remarques font suite aux apports d'un stage de culture religieuse vus du point de vue des enseignants formés.
Sources : Cahiers de culture religieuse, n° 2, mars 1997.

Ce que disent des enseignants
Echos de la formation " Faits religieux et Enseignement "
Stage des 25-26-27 novembre 1996 et des 17-18-19 février 1997

C'était une session de six jours, en deux étapes de trois jours, destinée aux enseignants de collèges et lycées, chargés de réaliser les programmes de culture religieuse, en lien avec les disciplines scolaires.
L'originalité de la session était de lier à la fois les apports théoriques et le savoir-faire des enseignants par la transposition didactique dans leur discipline respective.
Quarante trois enseignants et éducateurs, venant de collèges et de lycées (techniques et enseignements généraux) se sont inscrits au stage.
Voici, à partir de l'évaluation, les objectifs qui leur semblent atteints au terme du parcours :

1 - Une clarification des notions de dimension religieuse de la culture
(ceci apparaît 18 fois).
Les participants se reconnaissent capables de faire une distinction nette entre culture religieuse, catéchèse et pastorale. Ils se trouvent au clair sur la manière de l'intégrer dans leur enseignement. D'une manière générale, on a aussi précisé le "Qui fait quoi". A partir des interventions et des échanges, chacun des participants (enseignants, agents en pastorale scolaire) a clarifié son rôle, son domaine d'intervention au niveau des élèves dans l'établissement.

2 - Une actualisation, une consolidation des connaissances
On signale une prise de conscience du décalage entre la recherche et l'enseignement (sur le plan à la fois historique, biblique, théologique et sociologique) d'où la nécessité de se renouveler.

La remise en cause d'un savoir, le souci de l'authenticité de l'information lorsqu'on travaille à partir de sources : "Nous avons apprécié l'éclairage précis sur la pluralité des mouvements chrétiens à l'aube du Christianisme".

La mise en place de repères (reprécisés), de concepts et de notions essentielles à faire passer en cours, selon le niveau, en particulier au niveau de la Bible, ce qu'il convient de retenir pour une classe de seconde ou un cours en sixième.

3 - Il faut noter une prise de conscience des finalités et enjeux de l'intégration de la dimension religieuse dans l'enseignement :
- "J'ai découvert que l'enseignement pouvait intégrer la dimension religieuse, une réflexion sur les phénomènes religieux et provoquer un questionnement".
- "C'est un très fort encouragement pour moi à continuer ma recherche. Le travail dans cet optique est une chance pour l'enseignement catholique. J'ai envie, maintenant, de relire le projet d'établissement, avec les objectifs de l'enseignement catholique".
- "C'est un intérêt renouvelé aux phénomènes religieux".
- "Désormais, j'ai le désir, l'envie de traiter ces thèmes de manière plus sereine".
- "C'est une incitation à être moins timide sur la question du religieux dans mon cours".

4 - Enfin, l'expression des participants signale l'importance d'une démarche prenant en compte les représentations mentales de l'élève.
Se mettre à l'écoute de ces représentations, c'est prendre le risque d'aller de surprise en surprise. Cela appelle en effet, un travail de détection, d'analyse mais par ailleurs nous savons que :
"Si on ne fait pas l'analyse des représentations, le cours ne se greffe pas sur nos élèves".
L'importance du questionnement.
"L'enseignement n'a pas à donner aux jeunes les réponses mais à les mettre en attitude de questionnement".
"Le stage m'a ouvert d'autres voies, des manières nouvelles d'aborder les thèmes de la religion".

5 - Les participants ont découvert l'importance de la transdisciplinarité, pour construire une culture, une mémoire.
Il s'agit bien d'entrer dans la dimension religieuse des religions et pour rejoindre cette transversalité du domaine religieux, c'est l'ensemble des disciplines qui est concerné, même si le professeur d'histoire semble pour l'instant en première ligne dans le cadre précis des programmes officiels.

6 - Au niveau de ma tâche d'animation,
"Le stage m'a apporté des éléments pour l'accompagnement d'équipes. (Un chef d'établissement)".

Si la question du sens n'est pas portée uniquement par la dimension religieuse, celle-ci la porte cependant de manière privilégiée.

"J'ai pu découvrir que le travail en transdisciplinarité peut donner sens à l'école".
Notre enseignement souffre du cloisonnement et un travail, ensemble, sur des questions de culture religieuse est une occasion de revivifier la pédagogie dans nos établissements.

"C'est à partir de la démarche d'ensemble que peut se créer une cohérence".

Pour vous procurer Les cahiers de culture religieuse, contacter le Comité académique de l'enseignement catholique
5 r. des Capucins BP 222 - 22002 Saint Brieuc Cedex
Tel. : 02 96 33 61 66

Marie-Anne Parchemin
Chargée de projet
IFPB
1er mars 1997
Créé le 06/02/2012
Modifié le 06/02/2012