Le droit, la religion et le « raisonnable » ? Le fait religieux entre monisme étatique et pluralisme juridique
Plusieurs sociétés libérales sont confrontées à la présence du fait religieux non seulement dans l’espace public au sens large mais aussi dans la sphère du politique.
Plusieurs sociétés libérales sont confrontées à la présence du fait religieux non seulement dans l’espace public au sens large mais aussi dans la sphère du politique. Mais bien que le titre de cet ouvrage renvoie d’une certaine façon à ce débat, sa portée est beaucoup plus vaste. De fait, au-delà des cas d’application formelle de la doctrine des accommodements raisonnables, la présence du fait religieux dans la Cité interpelle constamment le droit dans un contexte de juridicisation accrue des débats sociaux et soulève des questions quant à ce qu’une société qui se veut libre et démocratique peut "raisonnablement" ignorer, tolérer ou reconnaître.
(Présentation de l’éditeur)

J.-F. Gaudreault-Desbiens, Éditions Thémis, 2009.
 
Créé le 08/12/2011
Modifié le 06/09/2012